FastCatho

FastCatho

Comment aider un scorpion ?

Un maître vit un scorpion se noyer et décida de le tirer de l’eau. Lorsqu’il le fit, le scorpion le piqua.

 

Par l’effet de la douleur, le maître lâcha l’animal qui de nouveau tomba à l’eau

en train de se noyer. Le maître tenta de le tirer nouvellement et l’animal le piqua encore.

 

Un jeune disciple qui était en train d’observer se rapprocha du Maître et lui dit : « Excusez-moi Maître, mais vous êtes têtu ! Ne comprenez vous pas qu’à chaque fois que vous tenterez de le tirer de l’eau il va vous piquer ? »

 

Le maître répondit: « La nature du scorpion est de piquer et cela ne va pas changer la mienne qui est d’aider. » Alors, à l’aide d’une feuille, le maître tira le scorpion de l’eau et sauva sa vie, puis s’adressant à son jeune disciple, il continua: « Ne change pas ta nature si quelqu’un te fait mal, prends juste des précautions.

 

Les uns poursuivent le bonheur, les autres le créent ». Quand la vie te présente mille raisons de pleurer, montre-lui que tu as mille raisons

pour sourire. Préoccupe-toi plus de ta conscience que de ta réputation. Parce que ta conscience est ce que tu es, et ta réputation c’est ce que les autres pensent de toi… Et ce que les autres pensent de toi… c’est leur problème ! »

 


24/02/2018


Progression SPI : explorer son château intérieur

 

Wilfrid Stinissen nous propose dans son livre Explorer son château intérieur avec Thérese, de re-découvir la progression spirituelle en 7 demeures  présentée par Sainte Thérèse d'Avila.

 

 

Ce livre comporte des conseils et des remarques pertinentes. En voici des exemples :

 

...." Il est difficile de vivre dans la vérité quand le mensonge est devenu "normal". Aller son propre chemin, à contre-courant du monde demande du courage"...

 

...." Des tentations, on en trouve d'ailleurs partout. Qui veut éviter absolument toutes les tentations finira par ne plus rien entrepredre."....

 

...." on peut même accepter la division intérieure comme étant la volonté de Dieu, pour le moment du moins. "Le seigneur veut souvent que les mauvaises pensées viennent nous assaillir et nous affliger sans que nous puissions les chasser...Ne vous découragez donc point, quand il vous arrive de faire quelques chutes; reprenez aussitôt votre marche en avant.".....

 

...." Dans beacoup de livres sur l'oraison, il est écrit que l'on doit se mettre en présence de Dieu. Et pourtant, ce point est le plus souvent négligé, ou bien ces tentatives sont trop hésitantes et somnolentes. On ne peut parler avec un absent.".....

 

..."Au contraire, une saine dose d'exercice physique ( gymnastique, marche à pied, natation), peut représenter, pour nombre d'entre nous qui menons une vie surtout sédentaire, une excellente ascèse moderne. de quoi contrecarrer, tout à fait dans l'esprit de Thérèse, cette rfecherche de nos aises à lquelle nous nous laissons si facilementallez, risquant de bloquer notre croissance spirituelle."....

 

 

 


17/02/2018


Visions de Catalina pendant la Sainte Messe

Catalina a bénéficié de visions pendant la messe et d'explications de la Sainte Vierge, pour mieux comprendre ce qui se passe de surnaturel pendant la Sainte Messe. Les écrits de Catalina ont reçu le 2 avril 1998 L'Imprimatur de l'archevêque de Cochabamba Mons, René Fernadez Apaza ( Bolivie).

 

Voici un extrait :

 

..." Ceci est le miracle des miracles. Je t'avais dit auparavant que le Seigneur n'est pas contraint par le temps et l'espace. Au moment de la consécration toute l'assemblée est transportée au pied du calvaire, à l'instant de la crucifixion de Jésus."....

 

 

 


09/02/2018


La miséricorde de Jésus par l'intermédiaire de Marie

Jésus se promène dans le Paradis et va dire à Pierre : «  je t’ai laissé les clefs mais attention à ne pas faire rentrer n’importe qui, j’ai croisé des gens peu recommandables ». Puis quelques jours plus tard, il va redire à Pierre de faire attention à qui il laisse entrer au Paradis car il a encore rencontré des personnes peu recommandables. Pierre lui réponds : « je n’y peux rien et toi non plus ». Jésus rétorque : « comment ça, moi le Dieu tout puissant je ne peux rien ? » Pierre dit : «  non, car moi je ferme la porte, mais ta Maman ouvre la fenêtre ».

 


26/01/2018


Histoire du Professeur et des cailloux ( ou balles de golf)

 

en version vidéo ( ou version texte en bas) :

 

Je prends un temps pour identifier quels sont les gros cailloux dans ma vie ?

- Les jeux vidéos, le shopping, la télévision, internet, la mode, le sport, les voitures, ma carrière, la prière, Jésus, aider mon prochain, les sacrements, le chapelet…

 

Est-ce que mes gros cailloux sont proportionnés aux temps que j'accorde dans dans la semaine à ces activités ? Suis-je cohérent avec moi-même ? Et vis-à-vis de Jésus ? Pourquoi ?

Jésus n’est pas contre le plaisir et les loisirs, il est contre les plaisirs désordonnés, qui nous rendent esclave. Pour être libre, il faut être capable de mettre de l’ordre dans sa vie, d’organiser les priorités et le temps accordés à nos activités. Par exemple, un moment passé à se détendre devant la télévision n’est pas mauvais en soi, sauf si l’on n’est plus libre de pouvoir s’arrêter afin d’avoir du temps pour la prière ou une activité davantage nécessaire.

 

 

Version texte :

 

Un jour, un vieux professeur fut engagé pour donner une formation sur La planification efficace de son temps à un groupe. Il leur dit :

- Nous allons réaliser une expérience.

De dessous la table qui le séparait de ses élèves, le vieux prof sortit un immense pot Maison d'un gallon (pot de verre de plus de 4 litres) qu'il posa délicatement en face de lui. Ensuite, il sortit environ une douzaine de cailloux à peu près gros comme des balles de tennis et les plaça délicatement, un par un, dans le grand pot. Lorsque le pot fut rempli jusqu'au bord et qu'il fut impossible d'y ajouter un caillou de plus, il leva lentement les yeux vers ses élèves et leur demanda :

- Est-ce que ce pot est plein ?

Tous répondirent : Oui.

Il attendit quelques secondes et ajouta : Vraiment ?

Alors, il se pencha de nouveau et sortit de sous la table un récipient rempli de gravier. Avec minutie, il versa ce gravier sur les gros cailloux puis brassa légèrement le pot. Les morceaux de gravier s'infiltrèrent entre les cailloux. Jusqu’au fond du pot.

Le vieux prof leva à nouveau les yeux vers son auditoire et redemanda :

- Est-ce que ce pot est plein ? Cette fois, ses brillants élèves commençaient à comprendre son manège.

L'un d'eux répondit : Probablement pas !

- Bien ! répondit le vieux prof.

Il se pencha de nouveau et cette fois, sortit de sous la table une chaudière de sable. Avec attention, il versa le sable dans le pot. Le sable alla remplir les espaces entre les gros cailloux et le gravier.

Encore une fois, il demanda : Est-ce que ce pot est plein ?

Cette fois, sans hésiter et en chœur, les brillants élèves répondirent : Non !

Bien ! répondit le vieux prof. Et comme s'y attendaient ses prestigieux élèves, il prit le pichet d'eau qui était sur la table et remplit le pot jusqu'à ras bord. Le vieux prof leva alors les yeux vers son groupe et demanda : Quelle grande vérité nous démontre cette expérience ?

Pas fou, le plus audacieux des élèves, songeant au sujet de ce cours, répondit : Cela démontre que même lorsque l'on croit que notre agenda est complètement rempli, si on le veut vraiment, on peut y ajouter plus de rendez-vous, plus de choses à faire.

- Non répondit le vieux prof. Ce n'est pas cela. La grande vérité que nous démontre cette expérience est la suivante :

si on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot, on ne pourra jamais les faire entrer tous, ensuite. Il y eut un profond silence, chacun prenant conscience de l'évidence de ces propos.

Le vieux prof leur dit alors : Quels sont les gros cailloux dans votre vie ?

Votre santé ? Votre famille ? Vos ami(e)s ? Réaliser vos rêves ? Faire ce que vous aimez ? Apprendre ? Défendre une cause ? Relaxer ? Prendre le temps ... ? Ou ... toute autre chose ?

Ce qu'il faut retenir, c'est l'importance de mettre ses GROS CAILLOUX en premier dans sa vie, sinon on risque de ne pas réussir ... sa vie. Si on donne priorité aux peccadilles (le gravier, le sable), on remplira sa vie de peccadilles et on n'aura plus suffisamment de temps précieux à consacrer aux éléments importants de sa vie.

Alors, n'oubliez pas de vous poser à vous-même la question :

Quels sont les GROS CAILLOUX dans ma vie ?

Ensuite, mettez-les en premier dans votre pot (vie)

D'un geste amical de la main, le vieux professeur salua son auditoire et lentement quitta la salle.

Bonne méditation !

 


19/01/2018



Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser